Les soldats venaient de patries diverses

Les soldats venaient de patries diverses

Résultat de recherche d'images pour "Sextus Valerius Genialis"Bien que la plupart des légionnaires soient venus d’Italie, de Gaule et d’Espagne, les forces auxiliaires ont été levées de partout dans l’empire romain. Prenons, par exemple, un soldat auxiliaire appelé Sextus Valerius Genialis. Il faisait partie du peuple Frisiavone et était originaire de Gallia Belgica (une région couvrant le nord-est de la France moderne, la Belgique et le Luxembourg), mais il a servi avec une unité de cavalerie thrace en Grande-Bretagne et avait un nom complètement romain.

Les titres ethniques portés par les unités auxiliaires – comme Ala I Britannica – sont souvent pris au pied de la lettre par les historiens militaires et les archéologues, qui supposent que les hommes de ces unités doivent appartenir à la même ethnie. Cependant, les archives de soldats individuels montrent qu’à moins que des compétences de combat très spécialisées ne soient impliquées (comme celles des archers syriens), la réalité était souvent différente. De 240 à 50 après JC, l’aile de cavalerie Ala I Britannica comptait environ six hommes thraces recrutés dans ses rangs, et ces hommes servaient avec d’autres d’origine pannonienne (hommes d’Europe centrale) malgré le fait que l’aile de cavalerie était censée être composée de Britanniques. Des histoires similaires peuvent également être trouvées dans la flotte. Un Britannique nommé Veluotigernus rejoignit la flotte de Classis Germanica et fut honorablement libéré le 19 novembre 150 après JC avec des vétérans des unités auxiliaires de cavalerie et d’infanterie de Germania Inférieur.

 
 
Follow by Email