Unités et types de soldats

Unites et types de soldats

> Accensi

Résultat de recherche d'images pour Les accensi ( singulier accensus ) étaient un type d’infanterie légère introduit dans les armées romaines lors des réformes de Camille (390 avant JC) . Leur origine et leur fonction sur le champ de bataille, peuvent être retracées et assimilées à la cinquième classe (les hommes les plus pauvres et les moins équipés) des armées de la monarchie romaine . Ils remplissaient généralement le rôle d’une unité d’escarmouche, portant une fronde avec laquelle ils attaquaient l’ennemi à distance. Comme les rorarii et les levées , ils sont progressivement tombés en désuétude après les réformes des guerres samnites (343 avant JC à 290 avant JC) et ont finalement été abolis avec les réformes de Mario en 107 avant JC. C.

 

> Antesignani

Résultat de recherche d'images pour

Les antesignani ( ante-signani ) étaient les soldats romains qui protégeaient les insignes ( signa ) et les emblèmes combattant devant eux au premier rang. Dans chaque légion, les antesignani représentaient les troupes d’une cohorte et étaient chargés de l’exécution des coups de main et des audacieuses entreprises.

 
 

> Armatura levis

Des troupes légèrement armées dont la tâche était de servir d’auxiliaires. Ils étaient généralement recrutés parmi des peuples alliés à Rome et des étrangers.

> Auriga

Le conducteur d’un char de guerre.

> Auxiliaires

Troupes auxiliaires fournies soit par les peuples alliés à Rome, soit par les provinces. Ils ne faisaient pas partie des légions et utilisaient les armes et l’équipement de leur culture, comme par exemple les funditores (frondeurs des Baléares) ou les sagittarii (pointes de flèches numides) parmi tant d’autres. Un détail partant est que la cavalerie romaine était en grande partie auxiliaire.

> Expedito

L’ expedito (latin expeditus , pluriel expediti ) était un adjectif avec lequel les commandants romains traitaient le soldat qui laissait ses bagages et était positionné pour la bataille en présence d’un ennemi pendant la marche . En temps de crise, les legio expeditae étaient les légions qui marchaient sans leurs bagages afin d’atteindre un champ de bataille plus rapidement (parfois cette terminologie est appliquée à des troupes légèrement armées) . Voir agmen .

> Espions

Les explorateurs (singulier EXPLORATOR ) ont été chargés d’observer et tenir un registre des mouvements de ennemi sur le champ bataille et leurs camps. Parce qu’ils avaient une formation militaire formidable, si nécessaire, ils ont rejoint la légion pendant les batailles en tant qu’unités auxiliaires (généralement par le biais de numerus ) .

Les éclaireurs étaient directement liés aux spéculateurs , les soldats qui observaient les environs des camps.

> Fabri

Le fabri (singulier fabre ) désignait deux types de membres de la légion :

Dans le contexte des troupes, les fabri étaient les hommes appartenant au corps du génie de combat qui construisaient les fortifications, les ponts et les défenses du camp (agger, fossa, vallum, et fabriquaient des machines de guerre telles que balistes, onagres et scorpions. Ces hommes étaient commandés. par praefectum fabrum , qui organisaient leurs tâches et donnaient des ordres de construction. Habituellement, ils étaient recrutés parmi les légionnaires dont les bureaux en faisaient spécialistes dans différents domaines (construction, menuiserie, etc.) . Si le camp militaire était permanent (stativa), les obligations du fabri étendu à des tâches telles que la construction de routes vers le fort et même des tâches minières pour se procurer des métaux (à travers la construction d’aqueducs afin de permettre des travaux miniers hydrauliques) .

Dans le contexte de la conspiration , étaient appelés fabri les ouvriers qui accompagnaient les soldats . Un complot était composé de dix hommes, dont huit étaient des combattants et deux non-combattants. Ces derniers étaient en charge de la construction de la tente (le tabernacle ) , de l’approvisionnement en eau pendant la marche, de l’entretien du mulet du groupe et de la réparation du matériel et des armes des soldats. Sa fonction est devenue fondamentale lorsque les armées romaines ont commencé à utiliser des équipements beaucoup plus complexes et élaborés tels que la lorica segmentata .

> Gladiateur

Le Gladiateur (en latin Gladiateur , pluriel gladiateurs ) était un esclave spécialisé dans combat corps à corps et généralement utilisés à fins de divertissement dans l’arène et autres spectacles. Sa popularité était telle que le sang de gladiateur était considéré comme un élixir . Bien que la fonction principale du gladiateur était de combattre dans les jeux, en raison de leur talent pour le combat, ces guerriers étaient souvent recrutés pour accompagner les légions dans des troupes de gladiateurs appelées familiae . La famille du gladiateur comprenait son lanista (gladiateur à la retraite chargé de son entraînement) et ses gladiateurs sanglants.

> Haslati

Les hastati (singulier hastatus , en espagnols astéros ou cornes ) étaient des fantassins légers qui portaient d’abord une lance (voir hasta ) , puis avec le temps ils en sont venus à porter une épée. Au début, c’étaient des hommes pauvres, et ils étaient en première ligne (première classe) de la bataille. Après les réformes des guerres samnites, ils étaient composés d’hommes moins expérimentés. Ce type de soldat a été utilisé lors de l’organisation de manipulation (voir maniples) de l’armée romaine.

> Leves

Les Leves étaient des tirailleurs avec des javelots, ils devançaient les rangs d’infanterie et attaquaient l’ennemi à l’approche puis retombaient derrière les rangs d’infanterie. Ils ont été remplacés par les Vélites .

> Principes

Les princes (singulier princeps ) Épéistes de la deuxième ligne (deuxième classe) dans l’ancienne organisation de l’armée romaine. Ils utilisaient généralement une cotte de mailles (Lorica Hamata) et un bon bouclier.

> Rorarii

Les rorarii (singulier rorarius) étaient une infanterie de réserve active au milieu du début de la République romaine. Ils restaient derrière les lignes principales d’infanterie et entraient en action lorsque l’ennemi atteignait les lignes de triarii (la dernière des trois lignes principales). Ils tombent progressivement en désuétude après les réformes des guerres samnites (343 av. J.-C. à 290 av. J.-C.) et sont finalement abolis avec les réformes de Marius en 107 av.

> Spéculateurs

Les spéculateurs (singulier spéculateur) étaient des soldats de reconnaissance. Ils parcouraient les environs des castra (camps militaires romains) en essayant d’identifier toute menace ou présence ennemie qui pourrait mettre le camp en danger. Commandés par un centurion et un optio, ils ont fini par devenir les messagers et les gardes du corps d’officiels importants.
Les speculatores étaient directement liés aux exploratores, les soldats qui observaient les mouvements des troupes ennemies sur le champ de bataille.

> Triarii

Les triarii (singulier triarius, en anglais triarios) Combattants de la troisième ligne (troisième classe) armés de lances et de boucliers lourds. Au début, les triarii étaient les hommes les plus riches, puis ils sont devenus les hommes les plus expérimentés. Article principal sur les triarii.

> Velites

Les vélites (latin velite, pluriel velites) étaient des troupes légères de tirailleurs rattachées aux légions. Leur rôle principal pendant la bataille était de harceler l’ennemi en l’insultant (dans l’intention de forcer et de déclencher une charge hâtive et désorganisée) et de lancer un type de petit javelot appelé verutum (voir verutum). Leurs rôles secondaires étaient l’exploration du territoire et la reconnaissance du champ de bataille. Les Vellites combattaient en dehors des divisions tactiques romaines (centuries, maniples, cohortes). Ils ont été introduits dans la légion lors des réformes militaires des guerres samnites (fin du IVe siècle avant J.-C., début du IIIe siècle avant J.-C.).

Follow by Email